Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HISTOIRE, PATRIMOINE , CULTURE , THEATRE...

26 Jul

Jean Jaurès , le tribun pacifiste

Publié par OLIVIER RACAUD

Jean Jaurès , le tribun  pacifiste

Bonjour !! 

Nouveau " Rendez-vous de l ' Histoire " , consacré aujourd'hui à Jean Jaurès .

 

Jean Jaurès est né à Castres en 1859, et provient d’une famille bourgeoise.

 

                         

 

   Jean Jaurès enfant , avec son frère Louis

 

Un esprit brillant .......... 

 

Il fait de brillantes études, arrive premier à l'Ecole Normale Supérieure (1878) et troisième à l'agrégation de philosophie (1881). Il devient professeur de philosophie au lycée d'Albi en 1881 et se marie avec Louise Bois cinq ans plus tard.

 

                Jean Jaurès — Wikipédia  Jaurès jeune 

 

........  et engagé 

 

Jean Jaurès fait ses premiers pas en politique à 25 ans. Il choisit le camp républicain et est élu député à Castres en 1885. Battu aux élections de la circonscription de Carmaux (Tarn) en 1889, il reprend son poste d’enseignant à la faculté de Toulouse. Trois ans plus tard, il devient docteur en philosophie avec sa thèse De la réalité du monde sensible. Il rédige ensuite sa monumentale Histoire Socialiste de la Révolution Française, avant de se représenter aux élections municipales de 1890. 

 

Malgré la perte de son statut de député, il reste proche de la politique, notamment en collaborant avec La Dépêche de Toulouse en 1887, puis en devenant conseiller municipal sur les listes radicales-socialistes et maire-adjoint à l'instruction publique de Toulouse. 

 

Il fonde , en 1905 ,avec Jules Guesde et d ' autres politiques ,  la SFIO (Section française de l'Internationale ouvrière) .

 

                                Image illustrative de l’article Section française de l'Internationale ouvrière

 L'Humanité en devient très vite le porte-parole.

 

              Jean Jaurès et L'Humanité

 

Jean Jaurès, en prend la tête  et impose une orientation réformiste au parti.Il poursuit à la Chambre des députés son combat en faveur des travailleurs mais aussi contre la politique coloniale de la République et en faveur d'une réconciliation franco-allemande.

 

Le tribun s'est attiré une réputation de pacifiste invétéré depuis un célèbre discours à la Chambre des députés, le 7 mars 1895, que la postérité a résumé par la formule lapidaire : « Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage ».

 

En 1913, il part en guerre contre la « loi des trois ans » qui porte de deux à trois ans la durée du service pour les jeunes hommes et étend à vingt-huit ans la durée des obligations militaires durant laquelle chacun peut être appelé sous les drapeaux. Il prend la tête d ' une énorme manifestation le 25 mai 1913 pour combattre cette loi ........

 

A suivre

 

 

 

 

     

Commenter cet article

Archives

À propos

HISTOIRE, PATRIMOINE , CULTURE , THEATRE...