Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HISTOIRE, PATRIMOINE , CULTURE , THEATRE...

25 Nov

Sauwney Bean ou La colline a des yeux

Publié par OLIVIER RACAUD

Sauwney Bean ou La colline a des yeux

Bienvenue pour la suite de notre horrifique saga sur "Halloween".

 

 

 

Le film culte de Wes Craven, avec un très bon remake d'Alexandre Aja, en 2006, intitulé "Le visage de la peur" (image ci-dessous), est inspiré d’une histoire survenue au 17e siècle en Ecosse.

 

 

 

 

La Colline a des yeux en Blu Ray : La Colline a des yeux 1 + 2 - Pack 2  films - AlloCiné

 

 

 

 

La famille de Sawney Bean vivaient (ou auraient vécu, d'après la légende ...) à l’époque dans une grotte à l’est de l'Ecosse, et elle aurait passé 25 ans à tendre des embuscades aux gens de passage pour leur voler leurs biens, les tuer puis les manger. La légende raconte qu’ils auraient tué plus de 1000 personnes…

 

 

 

                   Image dans Infobox.

      Gravure représentant Alexander Bean à l'entrée de sa grotte. À            l'arrière-plan, une femme transporte deux jambes démembrées.

 

 

 

 

 

 

Les Bean n’étaient pas connus des villages voisins, leurs méfaits étaient pratiqués nuitamment et les restes retrouvés par les villageois sur les plages n’étaient pas chose rare ...

 

 

 

 

 

Le clan Bean, l'inspiration derrière "La colline a des yeux"

 

 

 

 

 

Une nuit, les Bean embusquèrent un couple revenu d’une foire   et ils  blessèrent mortellement l'épouse ; le mari dut la vie sauve à l’arrivée d’un groupe de forains, qui mit les Bean en fuite : leur existence fut ainsi révélée à tous. Le roi Jacques VI eut bientôt écho de la bande et mit à leur poursuite une troupe de plusieurs centaines d'hommes et plusieurs chiens, qui retrouvèrent la grotte des Bean à Bennane Head.

 

 

 

 

 

Scottish Cannibal, Sawney Bean - Owlcation

 

 

 

 

 

Le clan fut capturé vivant et transporté, fers aux pieds, à la prison d'Edimbourg, puis à Glasgow, où ils furent exécutés sans procès : on coupa les parties génitales des hommes, qui furent condamnés à saigner jusqu’à ce que mort s’ensuive. Les femmes et les enfants furent condamnés à assister au spectacle et brûlés vifs.

 

 

 

 

A suivre  ................

 

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

HISTOIRE, PATRIMOINE , CULTURE , THEATRE...